Archives mensuelles : février 2016

Choral de la Maternelle

Cette année, la choral a chanté pour les classes de CP :

Neige blanche

Vive le vent

La galette

Flocon papillon

Noël

Neige neige blanche
Tombe sur mes manches
Et sur mon tout petit nez
Qui est tout gelé
Neige neige blanche
Tombe sur ma tête
Et sur mes deux gros souliers
Qui sont tous mouillés
Neige neige blanche
Viens que je te mange
Pose toi tout doucement
Comme un p’tit fondant

 

Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d’hiver
Qui s’en va sifflant, soufflant
Dans les grands sapins verts
OH! Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d’hiver
Boule de neige et jour de l’an
Et bonne année grand-mère …

Sur le long chemin
Tout blanc de neige blanche
Un vieux monsieur s’avance
Avec sa canne dans la main
Et tout là-haut le vent
Qui siffle dans les branches
Lui souffle la romance
Qu’il chantait petit enfant:

OH! Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d’hiver
Qui s’en va sifflant soufflant
Dans les grands sapins verts
OH! Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d’hiver
Boule de neige et jour de l’an
Et bonne année grand-mère …

Et le vieux monsieur
Descend vers le village,
C’est l’heure où tout est sage
Et on danse au coin du feu
Et dans chaque maison
Il joue un air de fête
Partout la table est prête
Et on entend la même chanson

OH! Vive le vent, vive le vent

Vive le vent d’hiver
Qui s’en va sifflant soufflant
Dans les grands sapins verts
OH! Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d’hiver
Boule de neige et jour de l’an
Et bonne année grand-mère…

Joyeux, joyeux Noël
Aux mille bougies
Quand chantent dans le ciel
Les cloches de la nuit,
OH! Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d’hiver
Qui s’en va sifflant soufflant
Dans les grands sapins verts

OH! Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d’hiver
Boule de neige et jour de l’an
Et bonne année grand-mère
Joyeux, joyeux Noël
Aux milles bougies
Quand chantent dans le ciel
Les cloche de la nuit

OH! Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d’hiver
Qui s’en va sifflant soufflant
Dans les grands sapins verts
OH! Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d’hiver
Boule de neige et jour de l’an
Et… bonne… année……
grand-mère…..

Viens pour la galette
La grosse galette
Viens pour la galette ** des rois
J’ai laissé la fêve
La petite fêve
Au creux de ma main ** pour toi

Pour toi Madeleine
Jolie Madeleine
Tu seras ma reine ** à moi
Mais il faut rien dire
A Pierre à Jacquou
Car ils sont jaloux ** de nous

Tu seras ma reine
Madeleine
Et moi je serai ton roi
Tu seras ma reine
Et je serai ton roi ( bis )

 

Flocon, papillon
la fenêtre, la fenêtre
flocon, papillon
la fenêtre est en coton.
Il neige doux, il neige doux
tout près du feu resserrons-nous
Il neige doux, il neige doux
la terre est noire par-dessous.
{au Refrain}
Il neige froid, il neige froid
mettez vos capuchons tout droits
Il neige froid, il neige froid
la tortue s’est cachée je crois.
{au Refrain}
Il neige blanc, il neige blanc
ne tombez pas en repartant
Il neige blanc, il neige blanc
il neige un peu pour les enfants.
{au Refrain}
Il neigera, il neigera
puis un jour le printemps viendra
Et sur les branches il neigera
des fleurs de pommes et du lilas

Te laisse pas faire

Emmanuelle Piquet propose de donner des pistes aux enfants victimes de harcèlement scolaire : construire des outils avec l’enfant qui ne sait pas faire au lieu de tenter de résoudre le problème à sa place.

1. La bonne posture du parent ne consiste pas à se mettre entre nos enfants et le monde, mais à côté d’eux. 

En effet, lorsqu’on prend en charge une de leurs relations à leur place parce qu’elle est problématique, on prend le risque de la cristalliser

2. Quoi qu’il en soit, faire intervenir un adulte dans une relation problématique entre enfants est contraire au code de la cour de récréation.

3. Le plus efficace lorsqu’on tente de résoudre un problème relationnel, c’est de travailler avec celui qui souffre, pas avec celui qui agresse. 

Or, dans les interventions institutionnelles de l’Education Nationale actuelles, on fait systématiquement l’inverse.

4. Quand une émotion très négative nous submerge et que l’on essaie de tout faire pour ne pas y penser, cette émotion devient fréquemment de plus en plus submergeante. 

 

5. En poussant nos enfants à dénoncer ceux qui les embêtent, on leur fait prendre le risque à la fois de représailles et de pousser les agresseurs à être plus rusés pour ne pas se faire sanctionner les prochaines fois.

6. Conséquemment, lorsqu’un adulte aussi bienveillant, respectueux et intelligent soit-il intervient entre 2 enfants (ou plus), il prend le risque d’aggraver le problème alors qu’il vise évidemment l’inverse. 

Emmanuelle Piquet propose un virage à 180° : passer de « tu ne peux rien y faire, je vais donc m’en occuper » (en demandant à l’école d’intervenir, en demandant aux parents de l’agresseur de le punir, en disant au camarade qu’il faut qu’il arrête, en changeant d’établissement… au risque d’être harcelé de nouveau car aucune nouvelle compétence relationnelle n’a été acquise) à « tu as un impact sur la situation« .

La posture parentale qu’Emmanuelle Piquet est la suivante : se mettre à côté de l’enfant pour l’aider à faire tout seul et l’aider à construire des « flèches de résistance« .

Pour opérer ce virage, elle insiste sur 2 aspects :

  • le contenu du message à adresser à l’agresseur par la victime (la « flèche »)
  • la posture physique (les yeux droits, la tête haute, le corps relevé, le sourire aux lèvres) qui envoie un nouveau signal

Article complet : Te laisse pas faire : aider son enfant face au harcèlement scolaire

On peut tous AGIR contre le harcèlement

 

TOULOUSELAVELANET811-AFFICHE-800x1132
Tous agir

Moins visible que les violences  physiques, d’atteinte aux biens ou d’intrusions, le harcèlement mine, de manière insidieuse et durable, le climat au sein des écoles et des établissements scolaires, avec des conséquences extrêmement dommageables pour les victimes

Des infos et des ressources :

http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/